Survie des personnes atteintes de cancer : nouvelles estimations pour la période 1989-2018 en France métropolitaine pour 14 localisations cancéreuses

Santé publique France, le service de Biostatistique Bio-informatique des Hospices civils de Lyon, le réseau des registres de cancers Francim et l’Institut national du cancer publient de nouvelles données de survie pour 14 cancers.

Ces nouvelles données actualisent les estimations publiées en 2016. Il s’agit des premières estimations de survie pour les adénocarcinomes et les cancers épidermoïdes de l’œsophage, les cancers de l’anus, les cancers papillaires de la thyroïde et les glioblastomes (sous-type de tumeur du système nerveux central).

Les documents synthétiques pour chaque localisation seront publiés au fur et à mesure. Une première vague de synthèses concernant 12 localisations cancéreuses a été publiée en novembre 2020. Au total, l’ensemble des publications regroupera 73 types et sous-types de cancer.

Pour chaque localisation, les résultats font état :

  • de la survie à 1 et 5 ans des personnes diagnostiquées entre 2010 et 2015 ;
  • des tendances de la survie à 1, 5 et 10 ans pour les personnes diagnostiquées entre 1989 et 2015 ;
  • de la survie à 20 ans pour les personnes de moins de 75 ans diagnostiquées entre 1989 et 2000.

Les synthèses sont téléchargeables sur les sites internet de l’Institut National du Cancer  et de Santé publique France.

Estimations nationales de l’incidence et de la mortalité par cancer en France métropolitaine, 1990-2018

Publication de l’analyse de l’évolution de l’incidence des cancers (nouveaux cas) et de la mortalité par cancer en France métropolitaine entre 1990 et 2018 (soit sur une durée de près de 30 années). Ce travail est le fruit d’un partenariat entre Francim, le service de biostatistique des Hospices Civils de Lyon, Santé publique France et l’Institut national du cancer.

Continue reading

Epidémiologie du cancer en Loire-Atlantique. Période 2012-2014

Epidémiologie du cancer en Loire-Atlantique

En moyenne chaque année, 7322 nouveaux cas de cancer (6500 tumeurs solides et 822 hémopathies malignes) ont été diagnostiqués en Loire-Atlantique au cours de la période 2012-2014, dont 3276 chez les femmes et 4045 chez les hommes. Le taux d’incidence standardisé est de 269/100 000 personnes-années chez les femmes et de 375/100 000 personnes-années chez les hommes. Après une forte augmentation, le taux d’incidence des cancers chez l’homme est en baisse depuis 2007 et s’est stabilisé chez la femme depuis 2009. Toutefois, ces taux d’incidence restent supérieurs aux estimations nationales d’incidence.

Continue reading